Le Palais Idéal du Facteur Cheval en famille

Original, inspiré, intriguant, les superlatifs ne manquent pas pour décrire le Palais du Facteur Cheval. Alors que nous devions partir pour un voyage au long cours et après des semaines de confinement, nous avions besoin d’être dépaysés.

Face à ce Palais, nous avons trouvé là, une véritable invitation au voyage. 

Niché au cœur de la Drôme des Collines, dans la vallée de la Galaure, ce site unique est un véritable enchantement. Rempli de symboles, orné de géants, de fées, de personnages mythologiques et d’animaux, les enfants se sont trouvés en admiration face à ce chef d’oeuvre. Avec éléphant, pieuvre, biches, pélicans et caïmans qui s’y côtoient, c’est un paradis pour l’imaginaire.

Comment se peut-il qu’un facteur né en 1836 et n’ayant jamais voyagé au delà des frontières drômoises ait pu réaliser tout seul, une telle merveille ?

L’oeuvre d’une vie 

Ce travail titanesque de Ferdinand Cheval alias le Facteur Cheval, c’est l’oeuvre d’une vie. Un exemple d’abnégation. Il faut tout de même savoir que Ferdinand Cheval a passé 10 000 jours de sa vie et plus de 90 000 heures de travail pour concevoir ce Palais. 

30 ans de sa vie à bâtir un palais fantasmagorique

Ferdinand Cheval est un homme modeste, un paysan devenu facteur, qui s’improvise architecte et sculpteur parce qu’il a eu une vision, et qui, trente ans durant, va consacrer toute son énergie et son temps libre à bâtir un palais fantasmagorique aux inspirations multiples.

Chaque jour, il parcourt une trentaine de kilomètres pour effectuer ses tournées. Et c’est alors, qu’en 1879, il bute sur une pierre et tombe au sol. Cette pierre qu’il nommera “pierre d’achoppement” fût une révélation. Il l’a contempla, l’admira et l’emporta avec lui ! Il prit conscience que la nature pouvait lui fournir tout ce dont il avait besoin pour réaliser son rêve de bâtir un palais féerique, nourri par son imagination, les magazines et autres cartes postales qu’il consultait lors de ses tournées. 

Une histoire palpitante de l’homme à la brouette

Et c’est ainsi, que cette histoire palpitante dura pendant plus de 33 ans. A chaque tournée, Ferdinand Cheval dénichait tous les cailloux qui lui semblaient intéressants les rassemblant sous forme de tas sur le bord du chemin avant de les récupérer le soir avec sa brouette. 

Longtemps moqué par les habitants du village pour son excentricité, ce “temple de la nature” attira des visiteurs dès 1897. Toujours plus nombreux, tous sont saisis par l’originalité du Palais que Ferdinand achèvera en 1912. 

Il construira par la suite son tombeau au cimetière du village de Hauterives qu’il achèvera en 1922 avant de décéder en 1924. 

Il aura passé 33 ans de sa vie a réaliser ce palais, incroyable, non ?

En 1969, nous retiendrons encore que le Palais Idéal fût classé monument historique par André Malraux qui le considéra comme le seul exemple en architecture de l’art naïf.


Nous ne publions que rarement des composantes historiques des sites et monuments que nous visitons mais cette histoire, nous l’avons trouvé tellement passionnante que nous voulions vous la faire partager. 

Pour l’anecdote, sachez d’ailleurs qu’elle a fait l’objet du film “L’incroyable histoire du Facteur Cheval”. Ce film de Nils Tavernier avec notamment Jacques Gamblin et Laetitia Casta, nous nous sommes empressés de le voir peu de temps après notre visite. Un film emouvant de toute beauté.

Facteur Cheval Hauterives

Un facteur inspiré et philosophe 

En plus des goûts et inspirations de Ferdinand sur les légendes, les contes et les inspirations pour des destinations lointaines, nous avons beaucoup aimé également les multiples textes qu’il avait apposé dans ce palais. 

Des phrases philosophiques, des messages personnels, mystiques, mais aussi des messages à l’attention des visiteurs qu’il avait connu de son vivant leur demandant de conserver et respecter ce palais.

Avant de vous y rendre, et pour bien préparer votre découverte, sachez que vous pourrez découvrir tous les détails du Palais grâce à de nombreux ouvrages mais aussi via www.facteurcheval.com

Tant de beauté et d’originalité 

En conclusion, vous n’avez plus aucune raison de ne pas aller visiter le Palais Idéal du Facteur Cheval ! Ayant eu la chance de le visiter avec mon regard d’enfant il y a maintenant plus de 25 ans, j’ai pris beaucoup de plaisir à m’y rendre à nouveau en famille. Je pense qu’il y a mille et une façons de le voir, de le revoir, de redécouvrir pour tout simplement se laisser porter par l’inspiration de Ferdinand Cheval.

Nous sommes persuadés que plusieurs d’entre vous connaissent déjà le Palais du Facteur Cheval ? Allez, que vous l’ayez déjà visité ou non, on attend vos impressions en commentaire ! 🙂

le palais idéal du facteur Cheval

 

 

slowlife

Bienvenue sur notre blog. Grands assoiffés de voyage, nous vous invitons à prendre le temps de partir avec nous pour de belles escapades seul, en couple ou en famille toujours dans un esprit slowlife

You May Also Like

Château de Laréole haute garonne famille Pays Tolosan

Que faire en famille dans le Pays Tolosan

Lac de Montbel - Ariège - blog famille

L’Ariège en famille : 10 idées de sorties

Un week-end au Domaine la Bonne Étoile dans la Drôme

Une journée à Toulouse en famille

6 thoughts on “Le Palais Idéal du Facteur Cheval en famille”

  1. J’adore ce palais et l’histoire de l’homme derrière tout ça. Je suis drômoise de naissance alors ce palais représente énormément de souvenirs de mon enfance car je l’ai visité de multiples fois.

    1. Oui, merci Estelle pour ton commentaire. C’est vrai que ce palais tout simplement incroyable. Il est vraiment inspirant et invite au voyage. Moi-même étant drômois d’origine, j’avais eu la chance d’y aller quand j’étais tout jeune et cela m’a vraiment fait plaisir d’y retourner.

    1. Oui Alexis, le Palais du Facteur Cheval est complètement délirant ! Le facteur Cheval avait une imagination débordante et une ténacité à toute épreuve. J’espère que tu auras l’occasion d’aller le voir !

  2. J’y suis allée un million de fois, mais je savais que j’allais adorer tes photos et ton récit ! absolument MAGNIFIQUE ! j’aime tellement cet endroit si poétique et inspirant… un temple de l’imaginaire et l’opiniâtreté !

    1. “Un temple de l’imaginaire et de l’opiniâtreté”. C’est tellement bien dit pour parler du palais du facteur Cheval ! Merci pour tes compliments sinon par rapport à cet article. c’est vraiment sympa 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.