Le Queyras, ski et grands espaces

Même si ce n’était pas la première fois que l’on venait, chaque jour passé dans le Queyras résonnait comme une surprise, un sentiment de dépaysement. Aux confins des Hautes-Alpes, dans l’une des vallées les plus préservées des Alpes du Sud, nous sommes partis cet hiver en famille, retrouver un groupe d’amis. 

Parmi les huit villages qui composent la vallée, nous sommes surtout restés dans les environs de Molines et Saint-Véran. L’idée de ce séjour étant prioritairement de prendre le temps de profiter des copains et des joies de la glisse avec les enfants. Sur place, les conditions météo ont été exceptionnelles. Les retours d’Est du début d’hiver nous avaient garanti un parfait enneigement avec le soleil qui nous a accompagné pratiquement toute la semaine.

Tout schuss sur le domaine skiable de Molines / Saint-Veran

Depuis le bas de la station de Molines, entouré par les forêts de Melèzes jusqu’au sommet des pistes de Saint-Véran, culminant à 2829m, nous retrouvons ici une très beau domaine skiable avec des pistes variées et adaptées à tous les niveaux. Dans cette station calme et familiale, nous avons la chance de nous retrouver sans d’immenses files d’attente au pied des remontées mécaniques. Un vrai bonheur surtout en période de vacances scolaires. A tour de rôle, nous laissons les enfants aux cours de ski pour qu’ils puissent d’ici quelques années dévaler les pentes avec nous. Pour l’heure, Naël n’est pas encore l’un des plus téméraires. Au Piou-Piou de l’ESF cette année, il n’est pas maladroit et tient bien sur ces skis mais après un premier cours, il a préféré les joies de rester avec ses parents plutôt que de profiter des joies de la glisse alors que sa sœur à décroché sa deuxième étoile avec brio 🙂 Nous renouvellerons l’expérience l’année prochaine.

Étant donné que nous sommes partis cette année avec un groupe d’amis, nous pouvons varier les plaisirs. Nous alternons les descentes certaines fois entre adultes et d’autres fois avec notre fille qui commence de prendre les téléskis, les télésièges de descendre même les pistes rouges avec de plus en plus d’aisance. C’est vraiment ce que l’on aime dans les vacances au ski, de pouvoir profiter de moments privilégiés avec les enfants tout en s’accordant du temps sur les pistes en fonction du niveau de chacun.

Dans le Queyras, en plus, l’ambiance est on ne peut plus apaisante.  Nous skions en toute tranquillité dans cet environnement privilégié. Nous enchainons les descentes sur les pistes entourées de mélèzes ou nous nous dirigeons sur les hauteurs pour disposer d’une vue ouverte sur les sommets alentours. D’ailleurs, lorsque l’on atteint le haut du domaine par le téléski du Grand Serre , notre regard se porte spontanément sur le Pain de sucre 3208m, le Pic d’Asti 3220 m, ou le Mont Viso perché côté italien à 3841m.  On entre sur la pointe des spatules dans ce royaume que l’on appelle la haute montagne…

Initiation au ski nordique dans la vallée des Aigues

Entre Molines et Saint-Véran, nous nous arrêtons au village de la Chalp d’Arvieux pour nous mettre cette fois-ci au ski de fond. Sur ce secteur de la vallée des Aigues, un espace d’initiation nous permet de découvrir cette belle pratique du skating avec notre amie qui nous en apprend les rudiments. La vallée des Aigues, c’est l’une des 4 vallées du domaine nordique du Queyras, autant vous dire qu’il y a de quoi faire puisque l’on peut trouver près de 200 km de pistes et itinéraires dédiés à l’ensemble des activités nordiques. Pour nous, de pouvoir déjà profiter de l’espace initiation et des boucles de 1 ou 2 km sans connaitre des dénivelés trop importants, c’est déjà parfait 😉
En plus, au départ des pistes, après avoir traversé le pont au dessus de l’Aigue Blanche;  la rivière qui donne son nom à cette vallée, nous trouvons là un espace luge pour le plus grand plaisir de nos chères têtes blondes qui s’en donnent à cœur joie.
 .
.

À pied au dessus de St-Véran

La découverte du Queyras passe aussi par la rando, un incroyable terrain de jeu qui change au fil des jours et des saisons. Pendant que le premier groupe part sur les pistes de descente, nous optons avec quelques collègues pour une marche à pied et en luge. Avec nous, fièrement positionné dans son embarcation de fortune, Naël est tout heureux d’emprunter les chemins de traverse. Pour cette matinée là, le soleil est de la partie avec en prime une belle poudreuse pour agrémenter un peu plus le décor. Depuis la sortie du village de St Veran, nous suivons l’itinéraire raquettes clairement indiqué en croisant au passage des pratiquants de skis de rando qui, d’une foulée tonique part visiblement pour un itinéraire beaucoup plus poussé que le notre.

Moins aguerris et équipés que ce couple de randonneurs, nous poursuivons fidèlement notre itinéraire sachant que l’on a pas pris de raquettes à neige. Heureusement que d’autres marcheurs ont déjà fait la trace parce qu’avec notre luge à tirer, notre progression se fait péniblement.
Néanmoins, nous assumons notre statut de touriste et cela ne nous empêche pas du tout de nous marrer tout en appréciant le cadre naturel exceptionnel dans lequel nous nous trouvons.
Avant de redescendre sur Molines pour récupérer les enfants qui prennent les cours de ski, nous rentrons en luge, notre moyen de transport du moment.
 .
.
 .
.

Le long des villages du Queyras et ses grands espaces

Même si nous consacrons beaucoup de temps aux activités neige durant notre séjour, nous profitons  également du cadre qui nous entoure. En passant presque chaque jour par Molines et notamment ses petits hameaux de Pierre-Grosse, Le Coin... nous avons le privilège de contempler ces maisons si caractéristiques : Les fustes.
.
 .
.
Avec leurs toitures en bardeaux et leurs balcons proéminents en bois de mélèzes, ces bâtisses ont fière allures. Servant autrefois d’habitation, d’écurie et de stockage des récoltes, ces villages de la vallée des Aigues demeurent de vraies merveilles. D’un point de vue architectural, le Queyras est également connu pour ses nombreuses fontaines, ses cadrans solaires et ses églises.
.
.
.
.
 .
Lors de notre séjour, nous ne prenons pas  le temps de nous arrêter à Saint-Véran connu pour être le village le plus haut d’Europe mais aussi pour être l’un des villages les plus préservés de la vallée d’un point de vue architectural. La prochaine fois, c’est certain, nous y ferons étape.
En plus des villages de Molines et Saint-Véran, il est possible de partir visiter les villages qui se trouvent dans les vallées voisines Abriès, Aiguilles, Ceillac mais peut-être que vous avez déjà eu l’occasion de vous y rendre ? Pour en savoir plus, n’hésitez pas à visiter le site de l’Office de Tourisme du Guillestrois Queyras qui recèle une mine d’informations sur cette  « Destination à la hauteur de l’essentiel » 😉

En tout cas, le Queyras est un lieu extraordinaire où l’on s’est franchement régalé. On en a pris plein les mirettes tout en passant du bon temps avec les copains. On espère vous avoir donné envie de découvrir ou re-découvrir ce petit coin de paradis des Hautes-Alpes.

Pour aller un peu loin, nous vous faisons partager quelques moments choisis au travers de cette la vidéo. Activez le son et partez avec nous 😉

 

4 Replies to “Le Queyras, ski et grands espaces”

  1. Cet article me donne envie de retourner au ski sur-le-champ 😀 😀 !!! Vous avez en effet été vernis niveau météo, ça se voit sur les photos !! Ça doit être chouette de voir vos enfants progresser en ski et pouvoir vous suivre sur quelques pistes ! De chouettes moments entre amis et en famille !! Les Alpes du Sud offrent de bien beaux paysages…. Tes photos sont comme toujours magiques 😀 😀 !!! Je suis archi nulle en ski de fond, il faudra quand même que je réessaye un jour 🙂 ! Merci pour ce chouette partage, et sympa la vidéo !!

    1. Merci mille fois pour ton commentaire. En effet, tout était réuni lors de ce séjour. Le cadre extraordinaire qu’est le Queyras, les copains, du temps en famille et une météo favorable. Forcément, ça ne peut que bien se passer ! Après le ski de piste, bien sur, on retrouve vite et facilement des beaux points de vue, on retrouve vite des sensations fortes mais le ski de fond c’est très sympa aussi. Quand tu prends deux, trois jours d’initiation après il ne reste plus qu’à avoir de bonnes jambes mais les sensations de glisses sont là. Sinon, pour le Queyras, c’est vraiment une destination magique en toute saison. Si tu as l’occasion, tu peux y aller les yeux fermés 😉

  2. Le Queyras m’attire énormément ! les cimes, les villages secrets, la beauté de cette région préservée… merci pour ce bel article !

    1. Vraiment un coin splendide le Queyras, l’été à la belle saison ça doit être également un lieu à découvrir. Content que notre article te donne envie d’aller y faire un tour 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.